Actualités

« J’essaie toujours de répondre aux attentes des bénéficiaires et des familles »

5 août 2019

D’abord recrutée en tant que chauffeuse-accompagnatrice avant d’être chargée de facturation l’an dernier, Sabrina Zerrouqi a accepté de revenir sur les raisons qui l’ont poussé à intégrer l’équipe de Libelia.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Sabrina Zerrouqi : Après l’obtention de mon BTS en alternance, j’ai commencé en tant qu’esthéticienne puis j’ai décidé de mettre mon travail de côté pour me consacrer à mes enfants. Cette expérience m’a permis d’ouvrir les yeux sur ce que j’aimais vraiment : le social et l’humain. Malgré la difficulté d’allier obligations familiales et travail, j’ai décidé de persévérer en créant une société après avoir obtenu une capacité de transport de personnes. Entre temps, j’ai été contacté par la permanence sociale d’accueil (PSA) Gauthey qui me proposait un poste en CDD. À l’époque, je manquais encore de stabilité et c’est à ce moment que j’ai repris mon projet de société en effectuant une formation chez Ascana dans le secteur du transport spécialisé des personnes à mobilité réduite (TPMR). Dans le cadre du stage, on nous a fourni une liste de société de transport et j’ai contacté Libelia. Après un échange téléphonique avec Bakary, j’ai intégré l’enseigne. Sur place, j’ai été formé par Givanilde pour débuter en tant que chauffeuse-accompagnatrice de septembre 2017 à juin 2018. Si j’avais dans l’idée d’effectuer un BTS assistante-gestion, j’ai appris que le poste de chargée de facturation se libérait à Libelia. J’ai alors saisi ma chance et aujourd’hui, cela fait un an que j’occupe ce poste. Et je ne regrette pas du tout mon choix, bien au contraire.

Pouvez-vous nous parler de vos missions à Libelia ?

S.Z : Mon travail consiste à m’occuper de la facturation de A à Z. Pour anticiper au mieux, je m’en occupe en début de mois pour faciliter toutes les démarches qui vont découler et pour que la société prospère. Concernant la facturation, je prépare les courriers des bénéficiaires ou de leur famille qui paient les prestations, après je m’occupe de faire les prélèvements, saisir tous les plannings, rentrer les chèques, faire les relances quand il y a des oublis et relancer les familles. Je suis également en contact avec les aidants par rapport aux facturations, que ce soit la caisse d’assurance maladie, le médecin et les familles des bénéficiaires.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans ce secteur ?

S.Z : Je trouve que c’est une belle cause à défendre. En tant que chargée de facturation, j’ai un œil sur les chiffres et sur le social. On reste humain, et notre travail est principalement un maintien du lien social. Et les centres d’accueil de jour. Dès qu’il y a une question sur les chiffres de la part des bénéficiaires et le plus souvent des familles, c’est à moi que l’on fait appel.

Comment définiriez-vous votre métier par rapport aux bénéficiaires et à leurs familles ? 

S.Z : Je connais la maladie, et c’est compliqué d’être à la fois ferme par rapport aux factures et avoir de l’empathie pour les personnes dont Libelia est en charge. On reste une société mais on connait la situation des bénéficiaires et de leur famille. Je m’adapte en fonction de la situation et des personnes que nous avons appris à connaître avec le temps et les années. Je me mets à leur place et ce n’est pas toujours facile face à certaines problématiques. Je tente d’avoir un discours plus ferme si c’est nécessaire mais je travaille toujours dans le but de l’enseigne et pour répondre aux attentes de nos bénéficiaires.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

S.Z : L’équipe avec qui je suis en contact tous les jours et les bénéficiaires. Je suis toujours heureuse quand je viens au bureau. J’ai trouvé ma place. Dans mon travail, je ne fais jamais la même chose tous les jours même si cela va être chronométré. J’ai tous les jours des petits défis pour remplir mes objectifs. Le téléphone peut sonner à n’importe quel moment et je dois pouvoir répondre rapidement à la mission et aux demandes des bénéficiaires. Ce n’est jamais rébarbatif et il y a toujours des imprévus.

En quoi Libelia est différente des autres structures de transport et d’accompagnement ?

S.Z : Ici, il y a surtout le côté humain. On s’occupe des bénéficiaires comme on aimerait qu’on s’occupe de nos parents ou de nous plus tard. À Libelia, on prend en charge les bénéficiaires de A à Z. Quand j’ai fait ma dernière journée de chauffeuse avant de démarrer à la facturation, j’ai eu un petit pincement au cœur. J’ai pris beaucoup de plaisir à les accompagner et à leur montrer qu’ils ne sont pas seuls. Ce sont des personnes que nous transportons et on se doit d’être à la hauteur.

Pouvez-vous me donner une ou plusieurs qualités que doit avoir un salarié de Libelia ?

S.Z : La patience, la compréhension et plus simplement de l’humanité. Parfois, les bénéficiaires nous appellent et on se doit de les rassurer. À l’époque où j’étais en stage, je ne savais pas à quoi m’attendre en arrivant ici. J’ai fait un travail sur moi pour avoir une certaine distance. Je me suis posé des questions comme « est-ce que je vais pouvoir gérer l’émotion que cela nous procure ? ». Nous nous attachons aux bénéficiaires, et quand j’ai vu les chauffeurs travailler, c’est à ce moment que j’ai compris la tâche et parfois la difficulté de ce métier.

Quel est votre plus beau souvenir à Libelia ?

S.Z : Lorsque j’étais chauffeure à mes débuts, un bénéficiaire était très anxieux. Il ne voulait pas se dire qu’il était malade. En allant le chercher en avance, il me demandait souvent qu’on se promène dans un parc près de son domicile. Et c’est à ce moment qu’il se confiait sur sa vie, ses expériences, son passé et toutes ces petites discussions avec lui m’ont procuré de belles émotions. Aujourd’hui, j’ai ce petit regret de ne plus être sur le terrain mais j’ai conscience de ce que l’on attend de moi et des responsabilités qui en découlent pour la prospérité de Libelia.

Pour aller plus loin avec Libelia

Nos chauffeurs-accompagnateurs interviennent auprès des personnes en perte d’autonomie sur Paris (personnes âgées, personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, particuliers comme professionnels). Spécialisés dans le transport accompagné de proximité, ils vous accompagnent où vous le souhaitez, restent à vos côtés ou peuvent revenir plus tard pour vous reconduire à votre domicile.

N’hésitez pas à consulter nos services pour plus d’informations sur notre programme. Vous pouvez également nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement si vous souhaitez l’intervention d’un chauffeur-accompagnateur pour vous rendre dans votre centre d’accueil, effectuer une course, ou aller à un rendez-vous médical.